L'histoire du chalet

Rénovation

Situé à l'altitude de 956m sur les contreforts du Gibloux, à la limite des villages de Marsens et Sorens, le chalet des Gros-Prarys peut faire sien les paroles de la chanson de l'Abbé Bovet : il est maintenant plus beau qu'avant.
 
Sa restauration a toute une histoire et elle est due à l'initiative de la Société des Intérêts Villageois de Marsens-Vuippens.
 
Propriété auparavant des Etablissements Hospitaliers de Marsens, ce chalet était désaffecté depuis de nombreuses années et menaçait de tomber en ruines. C'est alors qu'en 1974, la Société des Intérêts Villageois de Marsens-Vuippens pouvait en devenir propriétaire et allait commencer sa restauration.

Le but de cette reconstruction était d'en faire un lieu de rencontre et de détente pour les familles, les sociétés et occasionnellement d'accueillir des colonies.

Une souscription portant sur des parts d'un minimum de 100 francs fut lancée dans la paroisse de Marsens-Vuippens et rencontra un franc succès (plus de 80'000.-). Le produit de cette souscription ainsi que l'emprunt contracté ont servi uniquement à payer les fournitures en matériaux de construction. Les heures de main-d'oeuvre étant traduites en parts.

Les travaux, exceptés certains secteurs spécifiques, furent exécutés par des membres de la Société des Intérêts Villageois qui sacrifièrent à cette réalisation leurs heures de loisirs.
 
Commencé en août 1974, le travail fut de longue haleine et plus de 6000 heures de besogne ont permis de mener à bien cette oeuvre qui paraissait pour certains, au départ, une utopie.  Dans un bel élan de solidarité toujours accompagné de bonne humeur, les artisans de ce travail se voient aujourd'hui récompensés de leur persévérance.

L'attrait incontestable qu'il exerce sur tous les groupes et familles qui l'ont déjà occupé est une preuve irréfutable que les initiateurs ont vu juste.